La première session est consacrée à la présentation de la galaxie Wiki(p/m)edia.

L'association Wikimedia France se présente d'abord... par la voix de sa jeune présidente.

Puis Wikipedia et sa galaxie. Florence Devouard fait des clins d'œil (involontaires ?) aux Eco-archivistes ex-cartophiles. Au fil de l'eau : “Les livres, encyclopédies, documents archives sont des représentations figées, biaisées ; (vs) le dynamisme, la variété des wikimédiens.

Les projets Wikimedia Foundation, présentés par le directeur adjoint, allemand, en anglais, comme il se doit (je note en passant qu'il s'agit du premier colloque depuis un certain temps auquel j'assiste 1) sans participer, et 2) où la langue majoritaire est le français).
Retour sur le partenariat avec le BM. En passant, mention des impressions à la demande de collections d'articles... dont un livre sur les espèces (animales), révisé par un expert, "someone who knows what he's talking about". Curieuse expression dans la bouche d'un wikipédien (je titille...). Mot-clé : l'"experience" (en anglais dans le texte), offerte par les biens patrimoniaux, vers le grand/jeune public, via Wikimedia.