Regarder le Parrain est un bon moyen de se replonger dans l’atmosphère médiévale, me disait un vieil ami d’Oxford.
Sans m’engager dans une longue discussion sur l’anachronisme d’une telle comparaison en général — non, les seigneurs n’étaient pas des brigands, mais oui, ils étaient violents, mais non, la féodalité, ce n’était pas l’anarchie — je voudrais plutôt ici porter l’attention sur un aspect méconnu de cet écho féodo-mafieux : l’usage de l’écrit.
Cela peut apparaître paradoxal. On pense en effet aux entreprises criminelles plutôt comme à des sociétés de l’oral — enfin, du silence. De même pour la société seigneuriale, qui s’expose en gestes et en paroles plutôt qu’en écrit. Et pourtant…
Les historiens des sociétés méridionales ont mis en exergue l’importance des serments écrits et des contrats “féodaux”, les convenientiae. Au point d’en faire un élément constitutif de la particularité de ces régions méditerranéennes, et d’y lire justement la naissance, brusque et violente, de la “féodalité”. En oubliant que des conventions, on en trouve aussi dans les sources de la France du Nord ou de l’Angleterre, par exemple, et qu’opposer des sociétés de l’écrit (parce que cultivant leur héritage “romain”) et des sociétés du geste ou rituel est peut-être négliger l‘imbrication de ce qui se dit, ce qui s’écrit, et ce qui se fait — et, point crucial pour le médiéviste qui arrive mille ans plus tard, comment on le voit et comment on l’écrit.
Jetons un œil aux documents saisis par la police italienne lors de l’arrestation du ‘parrain‘ Salvatore Lo Piccolo.
Tout d'abord, ce code de conduite, liste des droits et devoirs que ne renierait pas Fulbert de Chartres (bien que certains côté rappelleraient plutôt la milice sans malice de Bernard).
Puis cette liste-répartition des territoires, sorte de registre d’un Philippe Auguste sicilien.
Ensuite viennent les explications sur le fonctionnement de l’organisation, telle une charte d’(af)franchise communale.
Enfin, pour la fine bouche, considérons que la conservation de ces documents, dans je ne sais quelle cache, malgré leur sensibilité, vaut bien l’archa médiévale... On ne dit pas, malheureusement, si le chirographe était encore en usage. Flûte.